Documentation ICART Brochures Contacter ICART Portes ouvertes Candidater ICART Candidater

FIFIB et FAB : L’ICART au cœur de deux mondes culturels

Chaque année, nos étudiants de l'école de médiation culturelle ICART sont bénévoles sur deux événements majeurs de la scène artistique et culturelle : le FIFIB et le FAB ! C’est l’occasion pour eux de participer activement à toute l’organisation et le déroulement de ces deux grands festivals.

FIFIB – Festival International du Film Indépendant de Bordeaux 

Depuis 2012 et lors de chaque édition, c’est plus de 30 000 festivaliers qui se réunissent pour célébrer la créativité cinématographique sous toutes ses formes. L’école de médiation culturelle ICART a tissé un partenariat de plus de dix ans avec le FIFIB, permettant à nos étudiants en formation en médiation culturelle de participer à l’organisation d’un festival de grande envergure. De l’accueil du public à la médiation culturelle, ils sont plongés dans les coulisses de la créativité cinématographique indépendante. 

Durant le festival, trois compétitions sont proposées au public : une compétition internationale de longs métrages, une compétition française de courts métrages ainsi qu’une compétition contrebande (films autoproduits, réalisés hors du modèle de production conventionnel). 

Anaïs et Sarah, deux étudiantes de l’école de médiation culturelle ICART, nous partagent leurs expériences en tant que bénévole :

« Grâce à l’ICART, j’ai pu participer à l’édition 2023 du FIFIB en tant que bénévole. Cela a été une vraie opportunité pour moi de rencontrer et découvrir des personnes du secteur du cinéma à travers des discussions tout en profitant des différentes projections. J’ai principalement fait des missions d’accueil du public, de comptabilisation des entrées ou encore d’aide à l’équipe de production du festival aussi bien à l’Utopia qu’à l’UGC et au village Mably. Durant ces cinq jours intenses, j’ai pu apercevoir les coulisses d’un festival, mais aussi une équipe fantastique et toujours joyeuse qui m’ont permis de rendre mon expérience plus enrichissante et captivante. Et pour finir en beauté, j’ai eu la chance de faire la cérémonie de clôture, avec des personnalités publiques de l’univers du cinéma, qui n’a fait que rendre cette expérience inoubliable. » Anaïs, étudiante en 2e année en formation communication culturelle à l’école de médiation culturelle à Bordeaux ICART

« J’ai eu l’occasion de participer au FIFIB en tant que bénévole. J’avais pour mission d’être « nounou des personnalités publiques ». Dit comme cela, nous pourrions penser que notre rôle était seulement d’assister la personne avec qui nous passions nos journées. Cependant pour ma part, j’y ai trouvé un aspect beaucoup plus humain. Des discussions et des rencontres qui m’ont permis de voir un rassemblement autour d’une passion : le cinéma, et d’avoir un aperçu de sa réalité.  
Je suis reconnaissante d’avoir pu participer à un évènement aussi important que le FIFIB et espère pouvoir mettre en œuvre ce que j’ai compris et appris lors de cette expérience dans le futur.
 » Sarah, étudiante en 2e année en formation management culturel à l’école de médiation culturelle à Bordeaux ICART

© Aurelien Stocco / J. Shatfo

FAB – Festival International des Arts de Bordeaux Métropole

Créé en 2016, le FAB a transforme la ville de Bordeaux en terrain de jeu artistique. Avec des performances captivantes, le festival célèbre le street art, la musique et les formes d’expression artistiques qui repoussent les frontières de l’imagination. 

Depuis la première édition, l'école de management culturel ICART est partenaire privilégié du FAB et permet aux étudiants en médiation culturelle de devenir les acteurs de l’ombre de cet événement. Ils sont d’une aide précieuse à la logistique et accueillent avec enthousiasme le public.

Découvrez le témoignage de Naomi, bénévole au FAB :

« Mon expérience en tant que bénévole au FAB a été très enrichissante. Mes missions étaient variées et stimulantes. J’ai eu le privilège d’assister au démontage des coulisses et de découvrir les moyens techniques mis en place pour qu’un spectacle puisse vivre. J’ai pu également guider les visiteurs vers les différents lieux de spectacles et même d’accueillir les participants comme les danseurs de « Panique Olympique ». J’ai eu l’opportunité d’assister à des spectacles incroyables, qui m’ont permis de découvrir de nouvelles traditions, de nouveaux artistes et des modes de pensée différents et cela m’a ouvert l’esprit de manière significative. Notamment avec le spectacle Gadoue. L’atmosphère effervescente, la diversité artistique, et le sourire des visiteurs ont fait de ce festival une expérience inoubliable, renforçant ma passion par l’art et la culture. Cette expérience m’a donné une perspective unique sur le dénouement et le travail acharné nécessaire des performances artistiques et pour organiser un festival. » Naomi, étudiante en 2e année en formation communication culturelle à l’école de médiation culturelle à Bordeaux ICART

© ICART

 

Voir d'autres actualités

Voir toutes les actualités

Téléchargez une documentation

Merci de sélectionner un campus.