Clara : mise en pratique de sa formation médiation culturelle sur le terrain

Suivant la formation médiation culturelle de l'ICART, Clara nous partage son expérience au service communication du Théâtre de Suresnes. Du Community management à l'e-mailing en passant par la création graphique, Juliette découvre des missions variées !

Vous effectuez votre stage au théâtre de Suresnes, pouvez-vous en dire plus ?

Le théâtre de Suresnes un établissement culturel de la ville de Suresnes dirigé par Olivier Meyer depuis 1990. Il dispose de deux salles : la salle Jean Vilar et l'Aéroplane qui dispose d'une jauge plus limitée. Les choix de programmation ont pour objectif de faire vivre des textes contemporains et classiques au travers de mises en scène au service des auteurs. Le but est de donner à réfléchir et à divertir en visant une grande exigence artistique. La danse est une discipline mise à l'honneur, surtout le hip-hop dans le cadre du festival Suresnes Cités Danse, événement phare dans le paysage chorégraphique français. Enfin, des spectacles de musique (orchestre, jazz, chanson) sont également organisés.

Dans le cadre de votre formation médiation culturelle, pourquoi avoir choisi ce stage plutôt qu’un autre ?

D’abord parce que le théâtre de Suresnes offre une programmation très polyvalente et de qualité. J'ai l'opportunité de voir des spectacles sur lesquels je travaille en amont. Mes missions, bien qu'elles soient spécialisées en communication et accueil du public, sont très larges, ce qui me permet de découvrir et d'utiliser un large panel d'outils, à la fois on- et off-line. Je peux donc approfondir mes connaissances artistiques mais aussi techniques.

Quelles sont vos missions au quotidien ?

J'ai plusieurs missions à gérer au quotidien. La première concerne le community management : je crée du contenu pour les réseaux sociaux (facebook, twitter et instagram) autour des spectacles dans le but de donner une visibilité accrue à chaque événement de la programmation. Je réalise également les différentes newsletters. De plus, je suis en charge de la création des programmes de salle distribués au public avant chaque représentation. En ce qui concerne la presse, je mets à jour les panneaux presse des spectacles et j'ai participé à l'élaboration de la revue de presse de la 27e édition du festival Suresnes Cités Danse. Dans quelques semaines, mes missions se tourneront vers la préparation de la saison prochaine : alimentation du site internet, référencement, création de la brochure, préparation de la présentation au public…

Le poste était-il une découverte totale ? Quelles sont les qualités nécessaires pour ce type de poste ?

J'avais déjà effectué un stage dans un autre théâtre en tant qu'assistante en relations presse donc je connaissais déjà la « vie » dans une telle structure. Toutefois, chaque théâtre, en fonction de son statut, de sa direction, de son équipe et de sa programmation, dispose d'un fonctionnement qui lui est propre. De même, chaque structure utilise des outils différents qu'il est intéressant de découvrir. Il est important d'être rigoureux et organisé pour que chaque mission soit effectuée en temps et en heure. De plus, il faut être réactif.

Quels conseils donneriez-vous à des étudiants qui aimeraient exercer dans ce domaine ?

Je pense qu'il est important de s'ouvrir à toutes les disciplines du spectacle vivant pour découvrir de nombreux artistes, compagnies, collectifs… En ce sens, je pense que la formation médiation culturelle proposée à l'ICART est de nature à attiser un intérêt prononcé pour toutes les disciplines de la culture et du spectacle. De même, il faut s'intéresser à chaque métier, des relations publiques à la production en passant par la technique ! Les synergies entre chaque service, chaque poste, sont essentielles pour faire vivre le théâtre et lui permettre d'évoluer au quotidien.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.