Interview d'Agathe, 4e année d'école de médiation culturelle à l’ICART Paris

Agathe est étudiante en école de médiation culturelle à l'ICART Paris et nous parle de sa réorientation. Après trois années à étudier le droit à l'université, elle a décidé de faire de sa passion pour l'art et la culture son métier.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Etudiante en quatrième année en « Ingénierie culturelle » à l’école de médiation culturelle ICART Paris, je suis passionnée par la conception de projets socio-culturels, le développement des publics et les questions liées aux politiques culturelles. Je souhaite particulièrement travailler pour l’accès aux arts et à la culture pour tous.

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours ?

Après trois ans de droit à l’Université Paris II Panthéon-Assas et de nombreux stages dans la magistrature et des cabinets d’avocats, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage au sein d’une étude de commissaires-priseurs à Paris. Ce stage a marqué un tournant radical : j’ai pris la décision de changer de parcours pour allier mon intérêt personnel pour les arts et la culture et le domaine professionnel dans lequel je souhaitais évoluer.

Votre orientation vers les métiers de la culture et de l’art était-elle une évidence ?

Malgré une enfance bercée par les expositions et les pièces de théâtre, je ne m’étais jamais dit qu’il aurait été possible que je m’oriente vers les métiers de la culture et de l’art. J’ai eu la chance d’effectuer un stage qui m’a permis de me rendre compte que je pouvais enfin allier ce qui me plaisait au quotidien, les arts et la culture, et ma profession.

Qu’est-ce qui a motivé votre choix d’intégrer notre école de médiation culturelle et marché de l’art à Paris ?

Je souhaitais rejoindre une école forte de nombreuses années d’expérience avec un réel réseau de professionnels, de partenaires et d’alumni et une pédagogie propre. L’aspect professionnalisant de la formation avec les stages annuels à temps plein et les cours donnés par des intervenants des domaines enseignés a aussi été déterminant dans mon choix, tout comme les opportunités données à l’international.

Qu’appréciez-vous le plus à l’ICART ?

L'école de médiation culturelle ICART m’a offert tout ce qui me manquait au cours de mes précédentes études : un accompagnement pédagogique solide et professionnalisant, l’opportunité offerte à tous les élèves motivés et proactifs de se lancer dans des projets individuels et d’équipes porteurs, l’élargissement du réseau professionnel significatif entre les stages, les missions, les sorties, les intervenants et les alumni. C’est cet équilibre entre professionnalisme, soutien et bienveillance qui continue encore aujourd’hui à me plaire au sein de cette école.

Lorsque vous avez commencé vos premiers stages, comment imaginiez-vous le travail dans le domaine de l’art et de la culture ?

Lorsque j’ai commencé mes premiers stages, je m’imaginais le travail dans le domaine de l’art et de la culture comme riche de nombreuses découvertes quotidiennes. Nos métiers sont des métiers de passion et c’est un vrai bonheur d’avoir la chance d’évoluer au quotidien avec des gens aussi intéressés que soi.

Qu’avez-vous découvert grâce à notre école de médiation culturelle ? Est-ce que cela vous a confortée dans l’orientation que vous souhaitez donner à votre vie professionnelle ?

J’ai beaucoup évolué au sein de mon cursus à l’ICART, entre le développement de beaux projets, les rencontres avec des professionnels et les apprentissages plus théoriques des cours. Grâce aux nombreux stages et missions proposés j’ai pu affiner mes choix professionnels au fur et à mesure des années.

> Agathe a même participé à l'organisation d'une Masterclass exceptionnelle avec le célèbre metteur en scène Alexis Michalik au Théâtre du Palais Royal !

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.