ICART Alumni : Experte en art - Artcurial

Justine Lamarre, diplômée en 2012 de notre école du marché de l'art revient sur son parcours et nous parle de son métier d'experte en art pour la célèbre maison de vente aux enchères Artcurial.

Quel est votre parcours ?

Passionnée d'art et de design, je suis rentrée aux Beaux-Arts à 18 ans où je suis littéralement tombée amoureuse de l'art conceptuel. Après mon diplôme, j'ai poursuivi sur un cursus Philosophie / Histoire de l'Art, avant tout motivée à comprendre et défendre l'art.
C'est en travaillant dans une galerie d'art que l'envie de vendre des œuvres d'art et des objets de collection m’est venue. Je suis donc rentrée en 5e année à l'ICART... Quatre mois plus tard, je débutais mon stage de fin d'études pour la maison de ventes aux enchères Artcurial... et c'est une histoire qui dure depuis sept ans !

Quelles sont vos missions en tant qu'experte en art? 

Aujourd'hui je suis Spécialiste, mon travail consiste à décrire les pièces dans le catalogue de la vente, rédiger les notices explicatives et les rapports de condition des objets, à démêler l'histoire de l'objet. Je travaille beaucoup en relation avec les services patrimoine et les musées des manufactures. Je travaille entre Paris et Monaco, pour le département horlogerie qui est rattaché au pôle Luxe / Lifestyle de Artcurial, ainsi que pour les départements Joaillerie et Fashion Arts. 

Que préférez-vous dans votre métier ? 

Les gens ! Je vais paraphraser Van Gogh : « il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens », ceux qui m'apportent des objets à expertiser, à estimer, à « élucider » et ceux qui en cherchent. J’aime connecter les gens via des objets exceptionnels, trouver l'objet qui va faire vibrer un collectionneur ou le faire passer d'une collection à une autre. C'est avant tout un métier de confiance et d'émotion qui exige des connaissances précises et techniques.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Casser les codes ! J'ai cette chance de travailler pour une maison qui revendique sa "French Touch", chaque vente est l'occasion d'une collaboration avec un artiste ou créateur talentueux et d'évènements inédits... C’est passionnant de toujours chercher à proposer une expérience d'achat inédite et inoubliable à nos clients et de rompre avec le côté traditionnel des ventes classiques de Drouot ou des grandes maisons anglo-saxonnes. J’aime aller au-delà des traditions, des habitudes, du déjà-vu.

Quelles qualités / compétences faut-il pour travailler  dans une maison de ventes aux enchères comme Artcurial ?

Rigueur et précision d’abord. C'est un métier où il n'y a pas de place pour le doute ou l'à-peu près. Les plus grands collectionneurs sont les plus connaisseurs et les plus exigeants. Personnellement, je suis focus "Expertise et Transparence". Il faut être pointu, ne pas laisser la moindre zone d'ombre sur un objet ou alors savoir l'expliquer. 

Des rencontres qui vous ont marquée ?

La première collection pour laquelle j'ai été sollicitée : une collection française composée d'un fond d'art conceptuel et de figuration narrative. C'est à ce moment que j'ai saisi toute la grandeur de ce métier, la responsabilité que cela implique de "passer" une collection constituée durant 40 ans dans d'autres mains. C'est puissant, c'est un privilège, une expérience humaine incroyable, une adrénaline de dingue !

Un conseil pour nos étudiants en formation marché de l'art ? 

Osez ! Provoquez les opportunités ! Il y a des milliards de façons de faire un métier... Faîtes-le avec votre style.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.