Agathe en 3e année d'école de médiation culturelle et marché de l'art

Passionnée de street-art, c'est tout naturellement qu'Agathe a choisi notre école de médiation culturelle pour faire son bachelor après le baccalauréat. Son objectif : devenir agent d'artiste une fois diplômée.

Pourquoi avoir choisi notre école de médiation culturelle plutôt qu’une autre ? Qu’est-ce qui a été décisif dans votre choix ?

Durant les admissions post-bac, j'avais été acceptée à la Sorbonne en licence de médiation culturelle. J'ai choisi de venir à l'ICART car son parcours professionnalisant m'a permis d'acquérir une expérience du terrain, ainsi qu'un carnet d'adresse. Le fait que nos intervenants soient des professionnels du milieu culturel apporte un véritable plus à notre formation.

Comment décririez-vous la pédagogie de l’école et la qualité des cours dispensés ?

La pédagogie de cette école d'art tourne beaucoup autour de son aspect professionnalisant et le cursus en 3 ans du bachelor permet d'avoir toutes les compétences, aussi bien théoriques que pratiques, pour affronter au mieux le monde du travail. La première année porte essentiellement sur l'histoire des arts (art visuel, photographie, musique, cinéma, spectacle vivant). La deuxième année de licence approfondit ces bases en y intégrant des outils professionnels (droit, gestion, administration). Enfin, la dernière année du cursus bachelor est axée sur la vie professionnelle avec des cours poussés (action culturelle, conservation, entreprenariat du spectacle, sociologie). Bien sûr, la pratique de l'anglais est importante dans notre formation, plusieurs de nos cours sont dispensés entièrement en anglais, et ce dès la deuxième année.

Pouvez-vous nous parler d’un stage qui vous a particulièrement marquée ?

Mon parcours est un peu particulier. En deuxième année, j'ai effectué trois stages différents. Celui qui m'a le plus marqué a sans doute été celui à la Base sous-marine, au cours duquel j'étais coordinatrice de l'exposition street art "Légendes Urbaines".

 

 

J'ai eu l'occasion de travailler dans tous les aspects de l'organisation d'une exposition : accompagnement des artistes, scénographie, administration, médiation et supervision des équipes.

Avez-vous déjà un projet professionnel précis ou explorez-vous encore les différentes possibilités dans les métiers de l’art et de la culture ?

Je suis passionnée de street art depuis plusieurs années, et j'ai toujours eu la volonté, depuis mon entrée à l'ICART, de travailler dans ce milieu. Au cours de mes différents stages, j'ai pu goûter aux différents métiers de l'art liés au monde du street art (galerie, événementiel, commissariat d'exposition, agent d'artistes). Ce qui m'intéresse le plus est le travail auprès des artistes, c'est pourquoi je souhaite devenir agent d'artistes.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.