Manon, en formation Marché de l'Art, réalise son stage chez Artcurial

Pour son stage de 4e année en formation Marché de l'Art, Manon a rejoint le service Marketing, communication et activités culturelles de la prestigieuse maison de ventes aux enchères, Artcurial.

Vous suivez aujourd'hui une formation Marché de l'Art, pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Après un Bac L option Art, j’ai étudié les lettres modernes à la Sorbonne jusqu’en licence. Les cours sur la photo et l’écriture d’invention ou l’écriture romanesque m’ont passionnée et j’ai eu envie d’approfondir ces disciplines en intégrant l’ICART. Parallèlement, j’ai déjà écrit deux livres (qui ont été publiés par une maison d’édition), j'anime deux comptes instagram – l'un dédié à l'art et qui est plus personnel (où on peut également retrouver mes actualités concernant la publication en cours de mon roman) et un second du nom de lacrochelitteraire, qui est relié à un blog sur lequel je publie des critiques littéraires. Je tiens également un second blog de manière plus régulière où on peut y retrouver des retours d'expériences, des articles sur des expositions, des critiques de films ou encore quelques-uns de mes écrits personnels.

Pourquoi avoir choisi ce stage au sein de la prestigieuse maison de vente aux enchères Artcurial ?

J’avais envie d’expérimenter le travail dans une grosse maison comme Artcurial, après avoir fait plusieurs stages dans des petites structures, en start-up ou dans des magazines. Ensuite, ce qui m’a plu, c’est la diversité des missions, qui touchent à la fois à la communication interne et à la communication externe.

Pouvez-vous nous donner un aperçu de votre quotidien et des défis que vous devez relever ?

Je rédige des textes et réalise des photos pour les différentes newsletters, je fais des shootings photos lors des expositions, cocktails et vernissages. Il y a beaucoup de deadlines, c’est dense, très exigeant et formateur, et aucune journée ne se ressemble !

En quoi votre formation Marché de l’Art vous sert-elle dans votre stage ?

L’ICART m’a apporté une solide culture artistique, mes cours de marché de l’art – mais aussi, plus surprenant, les cours d’expertise – me servent tous les jours, notamment dans la relation avec les clients.

Qu’aimeriez-vous explorer par la suite ?

J’aimerais travailler dans la rédaction culturelle ou l’organisation d’évènements.

Des conseils que vous voudriez donner à un étudiant qui voudrait intégrer l'école d'art ICART et réaliser un tel stage ?

Pour intégrer l’ICART, il faut vraiment avoir une passion pour l’art. Et pour trouver un stage qui nous correspond, il faut être soi-même, dire ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas en entretien. C’est important aussi de montrer une bonne autonomie, de savoir prendre des initiatives.

 

Téléchargez une documentation


Merci de sélectionner un campus.