S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'icart > François à Bordeaux Rock : la musique pour passion

François à Bordeaux Rock : la musique pour passion

François, en deuxième année à l’ICART Bordeaux effectue son stage à Bordeaux Rock. L’association bordelaise promeut depuis 10 ans la scène locale passée et actuelle. Chaque année, elle organise en janvier un festival éponyme présentant des groupes d’envergure internationale et nationale sans oublier les musiciens locaux.

Tu as choisi d’effectuer ton stage dans le secteur de la musique, comme l’année dernière, quelles sont les différences dans tes missions?

Tout à fait, seulement l'univers est très différent…

L’année dernière chez Foo manchu, nous intervenions sur un secteur totalement différent de Bordeaux Rock, cette année. Mon travail portait essentiellement sur la promotion musicale des artistes déjà reconnus : c’est-à-dire, l'extension de la diffusion de produit fini notamment sur les radios, afin que l'objet physique soit vendu. Alors qu'avec Bordeaux Rock nous travaillons directement à la source, en cherchant à promouvoir les scènes locales et émergentes, afin qu'elles puissent se produire directement sur scène et ainsi acquérir une certaine notoriété. L'association étant aussi un label, les meilleurs d'entre eux sont immortalisés sur CD ou Vinyle pour la sauvegarde et l'expansion de leurs créations.

La « couleur » musicale est aussi très différente : avec Foo Manchu jeune structure, nous travaillions sur des artistes purement commerciaux signés sur de grandes maisons de disques pour cause de crise du disque et pour des soucis de rentabilité. Alors qu'avec Bordeaux Rock, nous travaillons sur une musique beaucoup moins populaire, plus indépendante et qui surtout me plait beaucoup plus ! Tout cela m’a permis d'explorer les deux grands circuits de promotion de musiques actuelles, les indépendants et les « majors ».

Sur quels projets ou dans quels domaines travailles-tu en particulier ?

Avec Bordeaux Rock, nous travaillons aujourd'hui sur les réussites de l’association, notamment les festivals comme le French Pop qui aura lieu tous les ans en octobre et qui a fait un carton plein lors de sa première édition l'année dernière. Toujours avec cette problématique : tenter de faire rayonner la scène Pop et le patrimoine musical français, plus indépendant.

Le label étant toujours actif nous travaillons aussi en parallèle sur des compilations de titres qui ont marqué les différentes manifestations de l'association comme par exemple 10 Ans de Rock à Bordeaux qui sortira en format vinyle début Mars !

À titre personnel, je travaille sur une exposition, retraçant l'histoire de la musique électronique. L’objectif est de contribuer à l'éducation des publics et de palier à la faible connaissance des origines et des contenus des différentes créations actuelles. Cela me semble être aujourd’hui, une problématique essentielle pour l'avenir de la musique.

Qu'apprécies-tu le plus dans ton travail ?

Je pense que ce que j'apprécie le plus dans mon travail, c'est de pouvoir être tous les jours au plus proche de la musique et des artistes. Cela me permet de faire des découvertes musicales et de connaître réellement les origines de ces musiques.

Propos recueillis par Salambô Goudal, Correspondante ICART 2

http://www.bordeauxrock.com/

http://www.foo-manchu.com/

Laurie-Anne à la découverte de la communication et du luxe.

École de Médiation Culturelle ICART -  Laurie-Anne à la découverte de la communication et du luxe.

LAURÉATS DU PRIX ICART - ARTISTIK REZO 2014

6ème édition

École de Médiation Culturelle ICART -  LAURÉATS DU PRIX ICART - ARTISTIK REZO 2014

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :