Devenir antiquaire - Formation métiers marché de l'art ICART
S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > formation médiation culturelle > Devenir antiquaire

Devenir antiquaire en se formant à l'ICART

Qu’est-ce que le métier d’antiquaire ? Comment se former et quelles compétences doit-on avoir ? Tour d’horizon d’un métier ancestral.

Devenir antiquaire : présentation du métier

Le métier d’antiquaire allie culture de l’art et commerce. Un antiquaire se déplace dans les ventes aux enchères, les brocantes, chez les particuliers… pour trouver de nouveaux objets d’art qu’il peut restaurer si besoin, et qu’il revend par la suite. On fait également bien souvent appel à lui lors d’une succession afin de revendre les meubles et objets au meilleur prix. Bien souvent, un antiquaire est spécialiste d’une époque particulière, d’un style, d’un type d’objets ou d’un mouvement et connait son sujet sur le bout des doigts.

Quelle formation pour devenir antiquaire ?

Il existe peu de formations en France pour devenir antiquaire. L’une des rares se trouve à l’ICART - 1e école en France dédiée aux métiers de la culture et du marché de l’art. Accessible dès le Bac, les étudiants peuvent suivre une formation généraliste en culture et en art et se spécialiser en 5e année avec un MBA. Pour devenir antiquaire, la formation adaptée est le MBA spécialisé Marché International de l’Art qui, grâce à une pédagogie professionnalisante, offre savoirs théoriques sur l’histoire de l’art et savoir-faire grâce à de nombreux ateliers et missions professionnelles.

Quelles sont les compétences requises pour devenir antiquaire ?

Un antiquaire est un véritable expert de l’histoire de l’art mais aussi du marché de l’art. Il doit être à l’affut des tendances actuelles pour proposer aux clients les objets d’art à la mode et doit être en mesure de distinguer un original d’une copie. L’antiquaire doit avoir un grand sens de la gestion et de la comptabilité pour garder son entreprise à flot. Patient, ne comptant pas ses heures de travail, c’est un commercial avec une aisance relationnelle. A l’heure de l’internationalisation et d’internet, il doit parler anglais afin de négocier avec les amateurs d’art étrangers.

Etude commissaire priseur - Formation marché de l'art - Master médiation culturelle

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :