S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'icart > Kevin en stage à l’Opéra National de Bordeaux

Kevin en stage à l’Opéra National de Bordeaux

Pourquoi as-tu choisi de faire ton stage à l'Opéra ?

 

Au départ, je voulais faire mon stage dans un musée mais, les réponses tardant à arriver, je me suis interrogé sur les autres structures pouvant me correspondre : j'ai pensé au Grand-Théâtre. J'ai donc fait une demande en novembre à Giulio Achilli, directeur technique, (mon maître de stage) en sachant seulement qu'il fallait avoir un esprit créatif.

Honnêtement je ne connaissais rien ni à l'opéra ni au ballet, si ce n'est quelques œuvres populaires et celles citées dans le cours de Laurent Croizier – intervenant à l’Icart et directeur adjoint du développement et de la communication à l’Opéra National de Bordeaux. Cependant, c'est un univers qui me fascine et qui m'intrigue car, il renvoie à une certaine grâce et beauté artistique que j'apprécie.

L'opéra n'est pas un choix par dépit mais, plutôt un choix du cœur sur la raison, puisqu'il modifie mon projet professionnel de départ.

Dans quel service et sur quoi travailles-tu ?

J’œuvre à la direction technique, c'est ici que transitent tous les projets : opéras, ballets, récitals etc. Je suis donc entouré des personnes qui gèrent le bon déroulement des préparatifs, du service couture, aux ateliers de décors, à la logistique… Mon maître de stage Giulio Achilli dessine aussi certains décors et scénographies, j'ai ainsi pu travailler sur celle de Pneuma de Carolyn Carlson.

J'ai différentes missions au sein du Grand-Théâtre comme réorganiser une exposition de costumes, monter une décoration-exposition à la boutique, m'occuper de la vitrine de l'office du tourisme, scénariser un film sur Victor Louis, mais ma mission principale reste la création et le montage de l'exposition estivale. Elle consiste à mettre en avant de manière esthétique les métiers de l'opéra tout en suivant un thème qui cette année encore devrait s'inspirer de l'oeuvre de Lewis Carroll, mais je préfère garder l'intitulé exact secret.

Que préfères-tu dans ton stage ?

Ce qui est vraiment excitant dans mon stage, c'est d'être quasiment autonome sur tous les projets que l'on me confie et donc d'être un rouage du Grand-Théâtre.

Et, grâce à la diversité de missions que j'assure, je suis amené à travailler avec une multitude de services différents, de la communication aux ateliers de couture, ce qui me permet de rencontrer des gens passionnants et ainsi de découvrir toutes les petites mains sans qui le Grand-Théâtre ne serait rien.

Enfin, le cadre de travail est splendide, il est art et respire art, ce qui est une motivation supplémentaire.

propos recueillis par Salambô Goudal, correspondante ICART 2

Icart - L'école des métiers de la culture et du commerce de l'art

Projet de rencontres interculturelles

École de Médiation Culturelle ICART -  Projet de rencontres interculturelles

Logement

École de Médiation Culturelle ICART -  Logement

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :