S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'icart > Eva Couecou, en stage au Rocher de Palmer

Eva Couecou, en stage au Rocher de Palmer

Eva Couécou, étudiante en Icart 2, a choisi de faire son stage au sein de l’association Musique de Nuit qui dirige le Rocher de Palmer, et qui dispose d'un véritable département dédié à la médiation culturelle.

- Eva, pourquoi faire ton stage au Rocher de Palmer ?

 

J'ai eu envie de postuler au Rocher parce que je voulais avoir une bonne expérience dans l'organisation d'événements culturels, particulièrement les concerts qui sont une machine assez complexe à mettre en marche. De plus, il faut noter que le Rocher est bien plus qu'une salle de spectacle, il se veut lieu de vie, lieu de culture, et lieu de rencontre ! C'est cet état d'esprit amené par Musique de Nuit qui m'a vraiment intéressée.

- Quelles sont tes missions ?

Je travaille principalement sur le "Carnaval des 2 Rives 2013" et "Elevation Project". Ce sont deux gros projets pluridisciplinaires qui se déroulent sur plusieurs semaines. Pour cela nous sommes toute une équipe à œuvrer sur la préparation et la mise en action du projet. Pour le carnaval, nous collaborons aussi avec la Rock School Barbey.

Pour mener à bien de tels projets, il est important de faire des réunions de préparation, élaborer les planning, accueillir et s'occuper des artistes en résidence, de la veille médiatique (FB + Newsletter + blog), de la recherche de public. Nous devons aussi effectuer un travail sur le terrain et suivre les différents projets (concerts, expositions, etc.)

En marge de tout cela je travaille seule sur un atelier "Circuit Bending" proposé à des enfants de 8 ans d'un centre social; l'idée et de les ouvrir à une nouvelle créativité, leur montrer comment manier un instrument etc. En fait, je fais le suivi et le bilan de l’atelier, pour voir s’il est renouvelable, et ce qu’il faudrait modifier pour l’améliorer.

- Les cours de l'Icart sont-ils utiles à ton intégration professionnelle ?

Oui beaucoup ! L’Icart m’a donné une base de connaissances ( cours de musique du XXème, ou encore de photo), que je peux compléter grâce aux activités du Rocher (musique actuelle, expositions photo…). L'informatique aussi m'a permis d'être beaucoup plus efficace et professionnelle. Tous nos cours de communication m’aident dans mon travail, de même que l’intervention sur la communication digitale qui m’est utile pour m'occuper de la veille médiatique.

- Ce stage est-il à la hauteur de tes attentes ?

Pour le moment je n'en suis qu'à un mois et demi de stage mais j'ai déjà des responsabilités, des projets et beaucoup de travail au final. En plus de répondre à mes attentes, ce stage me stimule dans mes projets et me pousse à faire plus, à devenir autonome. Pour cela, je suis vraiment reconnaissante à l'équipe de Musique de Nuit qui intègre réellement ses stagiaires.

Propos recueillis par Laurie Chalureau, ICART 2

 

Publié le 28/02/2013

Amélie et les relations extérieures au musée de l’Orangerie

École de Médiation Culturelle ICART -  Amélie et les relations extérieures au musée de l’Orangerie

Au coeur du festival international de la bande dessinée d’Angoulême

Camille et Joy - ICART II

École de Médiation Culturelle ICART -  Au coeur du festival international de la bande dessinée d’Angoulême

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :